• Accueil
  • > Recherche : il exclut sa vie

Résultats de la recherche pour ' il exclut sa vie '

Ces hommes qui ne sont pas libres…

Tu veux m’aider, mais je n’ai pas besoin d’un homme qui me rendes simplement des services. Aussi grands soient ils… et m’exclut de sa vie.
Je n’ai pas besoin de bavarder des heures au téléphone parce que c’est le seul moyen de se parler,
Je n’ai pas besoin de quelqu’un qui agira à ma place ou qui me dira quoi faire. Je sais trouver mes propres solutions.
Je n’ai pas besoin d’être dans l’attente de te voir et de souffrir de ton absence.
Je n’ai pas besoin de savoir que ta vie est ailleurs et que je ne peux en recevoir que les miettes…
J’ai besoin d’un homme qui m’aime et qui se donne les moyens de mettre en actes cet amour;
J’ai besoin d’un homme capable de s’investir dans ma vie. Au quotidien.
J’ai besoin d’un homme qui sera présent autrement qu’au téléphone (ou par mail)
Quand un de mes enfants est agressif car en mal être, j’ai besoin d’un homme pour me prendre dans ses bras et me donner la force de tenir mon rôle de parent… Et dans ce cas, toi, tu es où ?
Quand je dois faire ma déclaration d’impôts et que je n’y comprends rien… Tu es où?
Quand je suis fatiguée le soir, vers 19 h et que les enfants réclament leur diner alors que j’ai la tête qui tourne d’épuisement et ne suis capable de rien, tu es où?
Quand j’ai besoin de travailler et d’être au calme, pour gérer les enfants, tu es où?
Quand j’ai envie de faire l’amour et d’être caressée tendrement, tu es où?
Quand je dois prendre une décision difficile et que j’ai besoin d’échanger pour agir, tu es où?
Quand je n’ai pas le moral chaque matin, et que j’ai besoin d’un regard aimant pour m’encourager et me motiver, tu es où?
Quand je me couche le soir, pour me souhaiter bonne nuit dans un baiser et réchauffer mon lit et mon coeur, tu es où?
Quand je dois trouver un moyen de réparer et de valoriser ma maison pour la vendre au mieux (alors que la suite de ma vie en dépend), tu es où?
Quand j’ai froid dans le coeur et que j’ai besoin de tes bras autour de moi, tu es où?
Quand j’ai besoin de partager les frais de la vie courante pour pouvoir aller au bout de mes projets, tu es où?
Quand j’ai envie de te sourire et de te voir me sourire, puisant dans ton sourire l’énergie à ma vie, tu es où?
Quand j’ai envie de rire avec toi, tu es où?
Quand je dois trouver le courage d’avancer chaque jour, tu es où?
Quand les enfants veulent jouer avec moi alors que je n’ai pas le temps à cause de tout ce que j’ai à faire (et que je n’arrives pas à faire), tu es où?
Quand j’ai envie de te voir heureux et de me dire que j’y suis pour quelque chose, tu es où?
Pour me défendre et me protéger, tu es où?
Pour passer un week-end tranquille et reposant dans le plaisir d’être ensemble, tu es où?
Quand je dois résister à la méchanceté du monde et de mon ex, tu es où?
Loin de moi, avec une autre à qui tu as donné des droits sur ta vie ou bien, loin de moi, avec une autre priorité qui me fait passer au second plan.
C’est vrai, moi, j’ai envie que l’homme que j’aime soit libre.  Attaché ni à elle, ni à moi, ni à tes peurs.
Pour que notre relation soit gratuite et puisse s’épanouir sans être coincées dans des droits et de devoirs qui créent, non pas de l’amour mais un petit commerce misérable où on s’est vendu, où on possède l’autre, où on le traite comme un objet avec un service après vente . Je ne cois pas au couple qui vit sur des rapports de pouvoirs. Je ne veux ni être dominée, dépendante de toi, ni te dominer et contrôler ta vie.
Parce que je crois profondément  que l’amour n’est vrai que s’il est libre. L’engagement dans une relation doit se renouveler chaque matin.
C’est cela qui crée sa force, non pas les prisons d’une parole donnée une fois et qui n’est souvent qu’un mensonge.
On ne peut décider d’aimer, on ne peut obliger personne à aimer, on ne peut se forcer à aimer. L’amour est forcément un don gratuit renouvelable chaque seconde.
Tu m’as dit que tu avais très envie de me voir m’épanouir et être heureuse.
Comment te croire si je te vois faire l’inverse ?
Tant pis. Ce n’est pas grave.
Je n’ai aucun droit à réclamer une chose que tu devrais simplement avoir envie de me donner comme une évidence.
J’ai mal de m’être trompée et d’avoir cru que c’était possible.
Je vous embrasse… vous ces hommes que j’aime bêtement et qui ne sont pas libres…

Commentaires récents

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
  • Album : New york
    <b>rue1.jpg</b> <br />
Rejoignez Viadeo, le réseau social professionnel choisi par Agnès Falabrègues et plus de 40 millions de professionnels

Laisse moi mettre des poème... |
Le Dragon de la Rivière |
Tisseurs de Mondes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nothing to Say
| Au delà des apparences...
| Les Aixclats du coeur