Petit article commis par moi (date de 2013)

 

l’adresse:

https://cpp.numerev.com/pdf/articles/souspartie-22/997-l-exclusion-des-femmes-de-l-exercice-du-pouvoir-analyse-psychologique-d-une-fragilite-supposee

 

L’exclusion des femmes du pouvoir s’est installée comme une évidence dans la plupart des sociétés.

Dans la nôtre, aujourd’hui, deux idées fortes en forment la base: Premièrement, la nature biologique et physique des femmes les rend inaptes à exercer des situations de responsabilité et de force. Ainsi, les femmes sont généralement écartées du pouvoir et cantonnées, encore de nos jours, dans leur rôle maternel.

Deuxièmement, la psychanalyse freudienne corrobore et alimente cette vision des choses. Les femmes sont exclues du pouvoir car elles représentent un manque, un « creux ». Par ailleurs, le complexe de castration imputé aux femmes, lié à l’envie de pénis qui structurerait leur psychisme les rendent inaptes au pouvoir.

Or, les arguments avancés, tant biologiques que psychanalytiques peuvent être remis en cause dans une reconnaissance de la réalité féminine débarrassée des stéréotypes et des projections masculines. Nous déconstruisons ainsi les mythes (biologique et psychanalytique) de l’exclusion des femmes du pouvoir sur la base des recherches biologiques et psychologiques actuelles.

Falabrègues, A. (2013). L’exclusion des femmes de l’exercice du pouvoir : Analyse psychologique d’une fragilité supposée.

Cahiers de Psychologie Politique, (22). https://doi.org/10.34745/numerev_757

0 commentaire à “Petit article commis par moi (date de 2013)”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
  • Album : New york
    <b>rue1.jpg</b> <br />
Rejoignez Viadeo, le réseau social professionnel choisi par Agnès Falabrègues et plus de 40 millions de professionnels

Laisse moi mettre des poème... |
Le Dragon de la Rivière |
Tisseurs de Mondes |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Nothing to Say
| Au delà des apparences...
| Les Aixclats du coeur