Ne soyez pas étonnés…

Très franchement, je ne crois pas que cette crise du coronavirus COVID-19 ne nous permette de revenir au statut quo, une fois que nous en serons sortis.

Il va y avoir des dégâts. beaucoup de dégâts.

Des pans entiers de l’économie mondiale vont se casser la gueule. Reste à ne pas se trouver dans ou sous la tour qui tombe, comme dans les films catastrophes… avec la musique qui va avec…. padapadam… (violons et cuivres) KKKKrachchchch!

Et il n’y aura ps de super héros en collant moulant.

Est ce que ce sera la catastrophe ? oui et non.

Oui si vous ne vous y préparez pas et que vous mettez votre confiance et votre foi dans ce qui va s’effondrer.

Non, si vous regardez un peu à côté et que vous réalisez que cet effondrement va faire de la place pour une nouvelle économie, bien plus solide et résiliente parce que moins interconnectée, plus locale et plus autonome. Plus modeste également.

Donc, qu’est ce qui va s’effondrer ?

Tout ce qui a besoin de l’argent pour fonctionner.

Tout ce qui fait partie de ce système néo-libéral: les banques, les multinationales, les entreprises liées aux multinationales et même les États, dans la mesure où ils sont liés aux multinationales et aux lobbys…

La société urbaine, la société consommatrice, la société où il faut gagner de l’argent, le plus possible d’argent pour pouvoir ne pas en profiter, juste avoir des objets de prestige et pouvoir se comparer aux autres.

La société déconnectée de la réalité, loin de la nature, loin des amis et de l’amour… qui remplace tout cela par des applications. Il y en a pour tout: cuisiner, dormir, méditer, courir, parler, se moucher, rigoler et faire l’amour…

Une société qui met des lunettes (Gucci) dans le métro à minuit et en est fière.

Une société qui ne pense plus, mais qui attend du grand ordonnateur d’intelligence artificielle et supérieure ce qu’elle doit penser.

Bon débarras.

Ce qui ne pas disparaitre, c’est le réel. Lui sera toujours là.

Qu’est ce qui nous empêchera, quand le système nous aura enlevé notre emploi, notre capacité de payer notre loyer ou notre emprunt, gavé de produits malsains issus d’un marketing de masse, quand il aura dégouté nos enfants d’apprendre, ou même de savoir qui ils sont…

… D’aller ailleurs, là où il y a encore de l’herbe, pour faire ce dont les gens du coin (et nous) avons besoin: des yaourts parce que Danone et Nestlé se sont cassés la gueule et que les paysans ont du lait à vendre, des chaussures parce que Nike aura disparu et qu’il faudra bien utiliser le cuir de nos vaches, des carottes et des aubergines parce que c’est bon, des écoles parce que nos enfants en ont besoin, des librairies et des éditeurs parce que l’honneur du genre humain, c’est de penser et de transmettre cette pensée ?

Oui, qu’est ce qui nous en empêchera ?

Notre peur.

Allors, regardons notre peur, réduisons là au pauvre produit de notre imagination et de la manipulation ambiante et agissons pour nous offrir une belle vie, ensemble. Le plus tôt sera le mieux.

Ils vont tenir un peu. Leur agonie va prendre un peu de temps, un peu de temps qu’ils vont utiliser pour nous ficeler encore plus dans les rets de leur machiavélique monde connecté… Mais on peut aussi les utiliser pour préparer notre autre monde, les contre manipuler, les faire payer très cher nos bullshit jobs, nos acquiescements de façade, nos outils de résistance…

Ils veulent nous faire croire que c’est le bonheur de se faire livrer de la merde en exploitant de pauvres gens, de ne pas bouger son cul du canapé pour éteindre la lumière, et de se faire engueuler par l’application qui surveille notre rythme cardiaque… Et que la vie de Netfleexx et de face de bouc est la seule qui vaille… mais on peut refuser de le croire

Alors, hauts les cœurs, apprenons à nous passer de l’illusoire et retrouvons notre liberté.

Courage et n’ayez pas peur !

Nous, les normaux, les 99%, on ne risque rien, si on ne les croit pas. Mais seulement si on ne les croit pas.

Il suffit d’éviter de rester dans les tours qui tombent, d’éviter de rester leurs otages dans les villes, d’évitez de dépendre d’eux.

Car sinon, il nous entraîneront dans leur chute.

 

0 commentaire à “Ne soyez pas étonnés…”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
  • Album : New york
    <b>rue1.jpg</b> <br />
Rejoignez Viadeo, le réseau social professionnel choisi par Agnès Falabrègues et plus de 40 millions de professionnels

Laisse moi mettre des poème... |
Le Dragon de la Rivière |
Tisseurs de Mondes |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Nothing to Say
| Au delà des apparences...
| Les Aixclats du coeur