Attentat à Boston…

De nouveau des images d’horreur, comme dans un mauvais jeu de guerre sur internet. Sauf que là, c’est malheureusement vrai. Le sang répandu est du vrai sang humain…

Attentat à Boston. J’ai découvert ces images choquantes dans le métro, en première page du Monde, dans le kiosque de la presse. Voilà. La violence a gagné. Et une autre violence va s’en suivre, dédouanée par la légitime défense. Elle va s’abattre, sans vraiment de discernement, pour trouver des responsables, des coupables, des gens qui n’ont pas la bonne couleur de peau ou la bonne nationalité ou religion, à défaut de réfléchir sur le sens de toute cela.

Avez vous vu le film The Visitor, sorti en 2008?

Je vous le conseille.

J’ai été désolée et profondément blessée de cette violence gratuite, immonde, qui s’étalait sur la page du quotidien, dans cette station de métro parisien. Une violence qui n’a aucune légitimité si ce n’est de servir les tristes intérêts d’un pouvoir sans justice sous des prétextes divers (la religion, la nation, la liberté d’avoir une arme…).

Désolée de cette souffrance et de ce sang qui éclabousse les Etats Unis…

En même temps… un pays qui bafoue si ouvertement les droits humains au bénéfice de l’argent, qui se moque du respect de la dignité humaine chez une partie importante de sa propre population et plus encore dans le reste du monde, devrait, à partir de cet évènement dramatique prendre conscience de ses erreurs et s’attacher à changer. Dans son propre intérêt. Rien ne pourra le protéger d’une déferlante encore plus dramatique de violence si ce n’est un changement radical dans ses priorités: respecter le monde, les êtres humains et la nature au lieu de ne respecter que l’argent et la finance.

Se tourner vers l’Etre au lieu de vénérer l’Avoir.

Le grand drame de notre siècle est hélas en marche car ils ne sont (et nous ne sommes) pas prêts à entendre la peur et l’humiliation qu’il y a derrière cette violence. Peur et humiliation qui vont être accentuées et rendues explosives par des mesures sécuritaires et répressives, au lieu de les désamorcer en les prenant en considération.

Aucune frontière, aucune CIA, aucune police, aucune armée ne les protégera des conséquences folles de la pauvreté et de la misère qu’ils ont créé dans le monde et chez eux-mêmes…

Ce soir est bien triste…

 

2 commentaires à “Attentat à Boston…”


  1. 0 Me 16 avr 2013 à 22:37

    D’accord avec toi… Porter aux nues et ne plus vénéer l’Avoir.

    D’accord pour tout, et pour tous… même pour ceux qui n’en ont pas…de cet Avoir…. et qui donc ne valent guère mieux puisqu’ils désirent devenir cet Avoir, en ayant…. et à leur tour être + riches, + puissants.
    D’accord que l’essence même de l’Etre devrait primer pour chacun de nous, d’accord….si ce n’est que rien ne justifie la haine.
    Tu parles de peur et d’humiliation, et d’expliquer cette immondice par cela accompagné de la pauvreté, … et là dessus je ne suis pas d’accord.

    Ne sommes nous pas tous trouvé un moment abandonnés, lachés, desaimés, maltraités, accablés, ébranlés, humiliés, appauvris, … et avons nous posé une bombe pour toucher au hasard des gens, des inconnus qui ont à leur tour quelque part dans un coin de leur vie (ou pas) ressenti ces humiliations, cette douleur, et… ?

    La nature humaine est complexe. Elle désire ce qu’elle n’a pas, et se gave de ce qu’elle ne veut plus. il n’est pas question d’argent mais d’amour.
    Oui, cela peut paraitre stupide, éculé, niais, mais posé en des termes différents c’est pourtant une réalité.

    Rien ne justifie le retour de baton … le « pour la bonne cause ».
    Cela revient à dire que tout le monde au final privilégie l’avoir.

    En l’occurence, concernant ce fait hélas divers, je ne pense pas à la question de l’humiliation par le colon comme tu le sous entends… ces 3 morts et ces 176 blessés ne me semblent pas être les victimes de malheureux épuisés d’être rabaissés et se laissent aller à la violence.
    L’avenir nous dira qui revendiquera cet attentat, mais j’opte davantage pour un pouvoir haineux de tout un tas de chose, que sais je? l’occident ou ce que représente les USA… ou les agissements de psychopathes avides de ce genre de catastrophe narcissique.

    dans tous les cas, il n’y a qu’une victime aujourd’hui, c’est Boston. Et ce n’est la « faute » de personne d’autre que celui ou ceux (ou celle/s) qui ont décidé de le commettre….

    Vivement l’apogée de l’Être sans aller jusqu’à l’apogée de l’Ego…

    Stop a la violence…

    Répondre

  2. 1 Half Moon 18 avr 2013 à 16:04

    Tout à fait d’accord, absolument RIEN ne justifie la violence. Tout le monde porte sa croix et il y a d’autres moyens de se faire entendre que de faire du mal aux proches du voisins…

    Répondre

Laisser un commentaire


Commentaires récents

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
  • Album : New york
    <b>rue1.jpg</b> <br />
Rejoignez Viadeo, le réseau social professionnel choisi par Agnès Falabrègues et plus de 40 millions de professionnels

Laisse moi mettre des poème... |
Le Dragon de la Rivière |
Tisseurs de Mondes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nothing to Say
| Au delà des apparences...
| Les Aixclats du coeur