Déprime, dépression et demi…

C’est vachement dur à vivre…
Gérer mon trauma d’enfance qui réactualise chaque fois la crise, dès que les circonstances ressemblent un peu à ce que j’ai vécu…
Cette impression de mort psychique… De perte totale d’énergie de vie, de dérapage incontrôlé qui m’envoie valdinguer dans le mur…
PAF je m’écrase et je perds le souffle…
Et je pleure…
Et puis, j’arrête et je vais mieux…
Pour recommencer à la moindre occasion.
C’est épuisant. J’ai l’impression de tourner en rond.
Bon, c’est vrai maintenant je peux mettre des mots dessus, je comprends le mécanisme… Je me laisse moins longtemps embarquer…
Mais le ressort de merde fonctionne toujours quand même.
Savoir ne suffit pas.
Tant que je ne serait pas libérée de ça, je serai entravée…
La voie est peut être dans le lacher prise et l’acceptation. La vraie, pas celle du bout des lèvres ou celle qu’on dit mais qu’on ne fait pas.
Je n’y arrive pas. Besoin de silence, de retraite volontaire dans un bel endroit face à la nature, face à moi. Tranquille. Paix extérieure, seule, pour pacifier l’intérieur, l’écouter, le consoler, prendre le temps.
Besoin de m’aimer avec ça, comme ça…
Ma vie est trop bousculée. Pas le temps, trop de bruit, d’obligations.
Je m’écroule le soir sans avoir pu faire tout ce que je devais faire…

1 commentaire à “Déprime, dépression et demi…”


  1. 0 Amaury Darton 15 déc 2012 à 13:57

    Courage.

    Répondre

Laisser un commentaire


Commentaires récents

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
  • Album : New york
    <b>rue1.jpg</b> <br />
Rejoignez Viadeo, le réseau social professionnel choisi par Agnès Falabrègues et plus de 40 millions de professionnels

Laisse moi mettre des poème... |
Le Dragon de la Rivière |
Tisseurs de Mondes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nothing to Say
| Au delà des apparences...
| Les Aixclats du coeur