Période de changement et de reconstruction.

Une phase positive de ma vie mais pas forcément facile à vivre car il y a beaucoup de choses en moi que je dois reconsidérer et réinventer. Un défi à être…
Je ne suis plus la femme que j’ai été, je ne suis pas encore la femme que j’ai le désir d’être, respectueuse de moi…
Je dois reconsidérer toute ma vision des choses, de moi même et de mes relations avec les autres… en faisant le tri entre ce qui m’a été imposé et ce qui vient de ma propre énergie…
Ben, c’est loin d’être facile.
Le conditionnement est costaud et ne lâche pas sans créer de l’insécurité et de l’angoisse, il ouvre la porte à un inconnu rempli de la crainte d’ être incapable de le construire… alors qu’en réalité, ce n’est pas si dur, je sais que j’en suis capable mais il y a un interdit très fort à me réaliser qui bloque tout.
C’est pourquoi, à mesure que les verrous sautent, je suis paniquée de tout ce que j’ai à faire…
J’ai la trouille de me prendre pour ce que je ne suis pas… de n’être pas à la hauteur…
Je suis dans une espèce de sidération face à moi même…
Je fais des listes de « A faire » et je ne les suis pas.
J’ai mille idées, projets et je ne les réalise pas…
Bon, j’espère que cela ne va être qu’un passage…
Sans doute ce passage au désert est-il nécessaire pour clarifier les choses…mais Pfff, c’est pénible !
Bon, et puis gérer la relation avec lui. Accepter nos différences ou accepter qu’elles soient incompatibles.
Je ne sais plus trop où j’en suis…
Je vois bien qu’avec lui je suis en train de travailler mon rapport avec les autres.
Une manière de travailler sur mon défi…
Il est exactement mon opposé, introverti autant que je suis extravertie.
Selon la typologie de Jung, la personne extravertie se nourrit de l’énergie qui émane de ses interactions avec les autres, les évènements et le monde. Pour la personne introvertie, c’est le contraire, ce sont ses pensées, ses réflexions et sa vie intérieure qui lui procurent l’énergie vitale dont elle a besoin. Une énergie qui nourrit en retour son monde intérieur.
Une différence d’être qui peut tout bloquer entre nous ou au contraire nous enrichir l’un l’autre en nous poussant à nous ouvrir à notre opposé. Ne plus fonctionner en circuit fermé pour lui, devenir plus autonome et plus libre pour moi…
Mais pour l’instant, cette difficulté de communication m’angoisse car j’ai besoin d’avoir l’image que l’autre a de moi pour me sentir rassurée. Et je ne sais comment lui parler de ça…
Là, il faut que je me rassure toute seule.
C’est vraiment dur…car mon image de moi est encore très fragile et si peu positive…

0 commentaire à “Période de changement et de reconstruction.”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Commentaires récents

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
  • Album : New york
    <b>rue1.jpg</b> <br />
Rejoignez Viadeo, le réseau social professionnel choisi par Agnès Falabrègues et plus de 40 millions de professionnels

Laisse moi mettre des poème... |
Le Dragon de la Rivière |
Tisseurs de Mondes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nothing to Say
| Au delà des apparences...
| Les Aixclats du coeur