Apprendre à aimer…

 J’apprends à ne plus attendre rien de lui que le plaisir de l’aimer.
L’amour gratuit sans rien attendre en retour est bien plus confortable parce qu’on sait qu’on ne peut être ni déçue ni souffrir.
Je ne sais pas s’il m’aime, même si dans nos échanges il me parle bien d’amour par ses yeux ou en me serrant fort dans ses bras.
Il est timide et maladroit, pas assez sûr de lui pour arriver à s’engager dans une relation amoureuse avouée.
Mais il en a envie.
Il n’ose se l’autoriser car il n’a plus de travail, pas de stabilité et des responsabilités nombreuses.
Il a l’impression qu’il n’a rien à m’offrir et n’arrive pas à s’aventurer trop loin dans l’émotionnel.
Et bien, je l’aime comme cela.
Je sais que d’une manière ou d’une autre je suis dans son coeur…
Voilà. Simplement.
Tant pis si cela ne dure pas ou si un jour, je renonce parce que j’ai besoin de plus. On verra bien à ce moment là.
Pour l’instant je le prends comme il est. Et je cesse de me poser des questions.
Et tu ne peux pas savoir quel soulagement cela fait.
Ma relation avec lui sera celle que je vais décider de vivre, avec ce qu’il décide de m’apporter. Pas plus, pas moins…

2 commentaires à “Apprendre à aimer…”


  1. 0 Half Moon 21 juin 2012 à 12:52

    Faites attention à vous : n’avez-vous pas peur de retomber dans le même schéma ? Lui trouver des excuses, le « il m’aime mais ne peux/veux pas se/me l’avouer » ? Ne prenez-vous pas encore une fois quelqu’un qui manque de stabilité pour qu’il est besoin de vous ?
    Attention, les schémas que l’on reproduit ne partent pas facilement ! Puis l’amour est un partage, il se vit à 2…

    Répondre

  2. 1 agnes2nantes 21 juin 2012 à 16:21

    Oui, c’est une très bonne remarque.
    Mais… je ne « prends » pas quelqu’un. Il est libre. Je le veux libre de m’aimer, s’il le veut. Je ne l’aime pas pour qu’il m’aime, mais parce que c’est comme ça dans mon coeur. Et il n’a pas besoin de moi. Pour une fois…
    Pour une fois, je ne rejoue pas le même schéma. C’est pourquoi je ne sais ce qui va se passer. Peut être Tout, peut être rien. Nous aurons vécu simplement de merveilleux moments, des perles de bonheur dans nos vies qui ne seront que cela. Il n’y aura peut être pas de collier, de tissage, jour après jour, ensemble. Qu’importe !
    Je reste libre, lui aussi… et je laisse naturellement le désir et l’amour faire ou défaire les choses…
    Il est si tôt dans notre histoire…

    Répondre

Laisser un commentaire


Commentaires récents

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
  • Album : New york
    <b>rue1.jpg</b> <br />
Rejoignez Viadeo, le réseau social professionnel choisi par Agnès Falabrègues et plus de 40 millions de professionnels

Laisse moi mettre des poème... |
Le Dragon de la Rivière |
Tisseurs de Mondes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nothing to Say
| Au delà des apparences...
| Les Aixclats du coeur