Le matin d’un nouveau jour

Si vous passez par ma rue aux environ de 7h30, vous avez des chances de voir un zombie en pyjama écarter maladroitement les volets en fer de sa chambre et vous regarder d’un oeil glauque. Et oui, j’habite au rez de chaussée, ce qui permet une certaine intimité avec le quidam de la rue…

Heureusement, la température n’ayant pour l’instant pas trop envie de remonter malgré le printemps qui avance, je suis encore dans mes pyjamas d’hivers, c’est à dire le contraire d’une tenue seyante et sexy… Par contre, j’ai fait peur à un chien, une fois… et je crois aussi à sa maîtresse qui a du rester perturbée toute la journée, vu le regard étrange qu’elle m’a lancée (ce qui ne m’a, moi, pas beaucoup perturbée, vu que ce qui se passe avant ma tasse de thé matinal n’indiffère totalement et n’arrive même pas au niveau de mes neurones…). Bref, le chien s’est mis à aboyer, sa maitresse non, mais ce fut tout comme, et moi je suis restée de marbre.

La lente décongélation de mon cerveau se fait ainsi peu à peu à la lumière du jour, ce qui n’est pas inutile pour retrouver mes affaires pour m’habiller… (et d’abord mes chaussons pour aller prendre mon petit déjeuner dans la cuisine.)…

je préfèrerai un parc rempli d’oiseaux et de roses délicates et parfumées au lieu de ma rue encombrée et klaxonnante, mais bon…

Je n’aime pas le matin.

0 commentaire à “Le matin d’un nouveau jour”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Commentaires récents

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
  • Album : New york
    <b>rue1.jpg</b> <br />
Rejoignez Viadeo, le réseau social professionnel choisi par Agnès Falabrègues et plus de 40 millions de professionnels

Laisse moi mettre des poème... |
Le Dragon de la Rivière |
Tisseurs de Mondes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nothing to Say
| Au delà des apparences...
| Les Aixclats du coeur