Nouveau pouvoir… à voir

Nouveau président, changement politique en France… oui, bof… La plupart de nos concitoyens ne se font plus d’illusions.

Ils ne croient plus à la puissance des institutions politiques, et à bien y regarder on a en effet l’impression d’une farce, même si elle est  assez bien jouée, il faut le reconnaître.

Mais la réalité du pouvoir, c’est à dire de la capacité de faire et de décider se joue ailleurs… Dans les arcanes financières des agences de notations, des grands groupes archi milliardaires et des bourses (boursicoteurs)…

Que pourra faire Hollande ?

Dans notre société, le pouvoir est totalement lié à l’argent.

La puissance financière est le signe extérieur qui délimite, montre, signe, manifeste le pouvoir.

Le pouvoir est un pouvoir de l’Avoir et non de l’Etre. Il trouve ses limites et sa fragilité dans ce matérialisme quasi totalitaire, avec une possible dérive perverse qui lui fait prendre les êtres humains pour des objets (et non des sujets) soumis aux impératifs productivistes. le pouvoir est domination, il impose sa loi au lieu de la proposer. Celui qui a (le pouvoir, l’argent) est celui qui dicte ses propres injectifs aux autres. L’idée d’un bien commun, d’un bien être collectif de la communauté des êtres humains, idée centrale de la politique, a fait long feu. L’idéal productiviste a « oublié » le poids régulateur de la politique par rapport à l’économie, le poids de l’Etre par rapport à l’Argent.

Dans notre modèle culturel, de plus, l’identité sexuée des hommes étant socialement construite plutôt du côté de l’Avoir, il paraît « naturel » que ce sont eux qui sont les mieux placés pour exercer ce pouvoir. Mais d’une domination des hommes, on est passé à une domination de l’argent qui opprime les hommes comme les femmes qui n’ont pas la chance d’avoir, qui ne sont plus que rouages pour la grande mécanique qui produit l’argent à quelques uns. C’est une réalité.

Le monde se déshumanise…

Et la « lutte finale » des classes n’apporte rien de mieux, si ce n’est une autre domination par une oligarchie choisie sur des critères tout aussi égoïstes et limités que les critères mercantiles. Les êtres sont tout autant niés. C’est tout autant le règne de la machine, des robots… On ne produit simplement plus pour les mêmes personnes…

C’est une révolution mentale qui serait nécessaire. Qui redonne à la politique, à l’humain, à la réalité sociale des gens (des simples gens), à l’art, à l’immanence, à la spiritualité (non, ce n’est pas un gros mot), sa place, à côté des nécessités économiques, sans les nier. Trouver un équilibre.

Adorer le veau d’or ne nous mène qu’à la catastrophe…

0 commentaire à “Nouveau pouvoir… à voir”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Commentaires récents

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
  • Album : New york
    <b>rue1.jpg</b> <br />
Rejoignez Viadeo, le réseau social professionnel choisi par Agnès Falabrègues et plus de 40 millions de professionnels

Laisse moi mettre des poème... |
Le Dragon de la Rivière |
Tisseurs de Mondes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nothing to Say
| Au delà des apparences...
| Les Aixclats du coeur