Je hais les coiffeurs…

J’ai un problème avec les coiffeurs…

Je sais bien que la plupart de mes consoeurs aiment bien leurs petits rendez-vous avec ces maîtres de l’art capillaire et de la conversation de salon (de coiffure), mais moi, non.

J’ai, disons, un certain nombre d’expériences malheureuses, dont la dernière en date est arrivée hier, qui m’ont fait prendre globalement en grippe ces Figaros contemporains.

Cela a commencé dans mon enfance, avec une coupe « à la garçonne » que réclamait ma mère et qui me donnait très clairement l’apparence d’un mec avec la boule à zéro. J’avais l’impression de sortir du bagne et encore plus qu’on m’avais volé mon identité de fille. Autant dire que les gens bien intentionnés qui me donnait du « gentil petit garçon » avaient droit à des regards version baïonnette ou même gros calibre…

Puis, lorsque j’ai été en âge de décider moi même de mon apparence, je me suis vengée en laissant pousser mes cheveux, malheureusement mous et sans consistance malgré les coupes répétées de mon enfance (comme qui l’idée que plus on les coupe, plus ils repoussent épais est une idiotie…). Donc j’ai demandé à mon coiffeur un « truc » pour leur donner du volume… Las… je me suis retrouvée frisée comme un mouton… et très moche. C’était soi disant une « mini vague, juste pour donner du volume de façon très naturelle… » Ouais… Pipeau…

S’en est suivi une série de « ratages » divers et variés chez les coiffeurs du coin essayés les uns après les autres… J’ai eu droit à l’effet lumière version pot d’oxygène actif renversé sur la tête, la coiffure affro à la place de boucles légères, les oreilles de cocker déprimé de chaque côté du visage (avec la nuque rasée), la coupe « ultra courte » de mon enfance à la place des quelques centimètres de rafraîchissement demandés, le brushing sophistiqué qui me fait une choucroute, le brushing raté qui me donne l’impression de sortir de la piscine… et j’en passe.

Avec à chaque fois l’envie de me mettre un casque sur la tête (ou un cabas) pour cacher les dégâts, ou carrément l’envie de me couper la tête… ou celle du coiffeur. Et en plus, j’ai PAYE pour CA !

Je dois avoir un mauvais karma capillaire…

Du coup, j’hésite toujours à aller chez le coiffeur et je ne m’y résout qu’en dernière extrémité…

Comme hier.

C’était juste pour cacher mes cheveux blancs qui la ramenaient un peu trop…

Donc, même couleur proche de ma couleur naturelle et basta.

ET JE ME SUIS RETROUVEE BLONDE  ! quasi rousse par dessus le marché… avec des mèches presque blondes platine sur le dessus… Ce  fut un choc…

Ca fait vulgaire, pas naturel pour deux sous… l’horreur…

Et je n’ai pas assez de sous pour aller changer tout ça. Faudra m’y faire…

Je hais les coiffeurs !

0 commentaire à “Je hais les coiffeurs…”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Commentaires récents

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
  • Album : New york
    <b>rue1.jpg</b> <br />
Rejoignez Viadeo, le réseau social professionnel choisi par Agnès Falabrègues et plus de 40 millions de professionnels

Laisse moi mettre des poème... |
Le Dragon de la Rivière |
Tisseurs de Mondes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nothing to Say
| Au delà des apparences...
| Les Aixclats du coeur