Psychanalyse allénienne

« La cure révèle le fantasme fondamental qui structure le sujet.

Grâce aux mots parce que le patient nomme en détail les différents aspects du fantasme, il s’en décolle et gagne ainsi en liberté: le scénario est mis à distance, il ne l’entrave plus comme un destin.

Le mouvement thérapeutique tient donc à une défixation, un décollement induit par le langage et au jeu des déplacements qu’il rend possible. »

« Quant à moi, assidu des cercles lacaniens, n’ai-je pas souvent eu l’impression d’assister à une pièce de Molière? Un théâtre où les médecins usent « d’un pompeux galimatias et d’un spécieux babil »? A une époque où tout le monde s’agitait autour de la marotte du jour, la notion d »objet(a) » (prononcez « objet petit a »), quel n’a pas été mon soulagement lorsque dans un esrit Allénien, un collègue m’a glissé à l’oreille: « Vivement qu’on passe à l’objet petit b! »

« la religion de l’homme moderne, c’est le Moi et ses dix commandements:

  1. Individuellement , tu réussiras;
  2. Les idoles du show business, tu célèbreras;
  3. La technique, tu vénèreras;
  4. L’innovation, tu aimeras;
  5. Le nomadisme affectif et sexuel, tu pratiqueras;
  6. Le nombrilisme, tu cultiveras;
  7. La jeunesse, tu adoreras;
  8. La vieillesse, tu masqueras;
  9. L’hédonisme, tu goûteras;
  10. La psychanalyse, tu consulteras. »

Tirés de Comment Woody Allen peut changer votre vie, de Eric Vartzbed.

Un pur bonheur pour une convertie comme moi (mais il faudra que je comble les « trous » dans ma cinémathèque allénienne…) surtout lorsque je lis dans mon hamac, sous mes cerisiers (si vous me lisez régulièrement, vous commencez à les connaître, ceux là…), les pieds au soleil, la tête protégée par un parasol…

De temps en temps, je suis des yeux les chamalleries des oiseaux entre les branches chargées de fruits tout ronds et rougissants… et je prends plaisir à l’instant… sans me le laisser gâcher par mon Surmoi qui me reproche de ne pas être devant mon ordi à réviser… je ferme les yeux, je laisse la chaleur m’envahir et me caresser, je souris en repensant à certaines phrases du livre… avant de perdre un peu le fil et de me contenter d’être. Ne plus penser, simplement ressentir…

Mais, Bah… il a finalement eu raison de moi… et me voilà de retour devant l’écran…

N’empêche, c’était bien bon… et j’en ai profité comme d’une plage de ressource d’énergie….

 

 

arbre.jpg

0 commentaire à “Psychanalyse allénienne”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Commentaires récents

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
  • Album : New york
    <b>rue1.jpg</b> <br />
Rejoignez Viadeo, le réseau social professionnel choisi par Agnès Falabrègues et plus de 40 millions de professionnels

Laisse moi mettre des poème... |
Le Dragon de la Rivière |
Tisseurs de Mondes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nothing to Say
| Au delà des apparences...
| Les Aixclats du coeur