Retour de thérapie 2

Le LU est fermé…

Me voilà de retour chez moi, mon portable sous le bras…

Je ne suis pas bien, comme sonnée, perdue. Tous mes repères s’effondrent, inefficaces, et je me retrouve face à un vide qui doit être moi et que je ne vois pas. Je perds mon être social, celui qui est sûr de lui, qui sait comment se comporter et répondre aux demandes de la société. Celui qui est fin stratège et sait s’exprimer pour se faire accepter. Ma capapace…

Je mue.

J’ai envie de pleurer, de me laisser aller aux bras de mes soeurs, de régresser à l’état de toute petite fille maternée dans un gynécée. Retrouver mon essence féminine, respirer l’odeur des femmes, la chaleur et les embrassements de celles qui sont de ma nature, comme moi. Sans avoir peur… Aller à la recherche de ce que je ne connais pas, que j’ai toujours renoncé à être, de cette chose mystérieuse et inquiétante qu’est la féminité, ma féminité. Laisser couler des larmes et m’abandonner à ces autres moi mêmes. Fermer les yeux et être bercée, touchée, rassurée, acceptée enfin…

Faire l’expérience d’une femme-mère que n’a pas su être ma mère.

Une mère qui m’a aimée autant qu’elle le pouvait… ce que je n’ai pas su comprendre, arqueboutée que j’étais sur mes manques et ma souffrance de petite fille gênante et rejetée.

0 commentaire à “Retour de thérapie 2”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Commentaires récents

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
  • Album : New york
    <b>rue1.jpg</b> <br />
Rejoignez Viadeo, le réseau social professionnel choisi par Agnès Falabrègues et plus de 40 millions de professionnels

Laisse moi mettre des poème... |
Le Dragon de la Rivière |
Tisseurs de Mondes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nothing to Say
| Au delà des apparences...
| Les Aixclats du coeur