Miss catastrophe

Hermione, belle croisée labrador noire, est donc arrivée dans notre famille le 1er février dernier.

Elle arrivait de la SPA locale, était toute sale et avait  besoin de beaucoup de tendresse. Elle a une manière de nous regarder ave ses grands yeux tendres absolument craquante et nous sommes tous devenus accros… sauf le voisin.

Cet imbécile-né, non content d’avoir une fenêtre qui plonge en direct sur mon jardin au mépris de toutes les lois de l’urbanisme et de mon envie d’un bronzage intégral sur une chaise longue dans mon jardin, se met à râler à 21 h parce que mon chien lui casse les oreilles…

Certes, elle me les casse aussi à moi… Mais elle est jeune, pétulante et narguée par le chat de l’autre voisin. Beaucoup d’éléments que j’ai, dans un premier temps, expliqué au voisin, tout en grondant Hermione.

Ce pignouf m’a grossièrement interrompu pour me lancer que ce que je faisais était stupide (ah bon, c’est stupide d’élever la voix pour faire taire son chien et l’éduquer un peu ?) et qu’il fallait que je la rentre illico-presto parce qu’il en avait décidé ainsi unilatéralement.
Là, je me suis, je l’avoue, un peu énervée, et je lui ai répondu que, dans ce cas, je lui demanderai d’avoir l’obligeance et le privilège de venir ramasser les crottes de la chienne dans ma cuisine demain matin, puisque celle-ci n’aurait pas eu le temps de les faire dans le jardin… Il n’a pas vraiment aimé.

Puis, je suis allée vaquer à mes affaires…
Il a donc continué à pérorer tout seul, un instant, avant de battre en retraite.

Cela dit, avec un spécimen pareil, je crains des représailles à la hauteur de son niveau de convivialité (largement en dessous du niveau communément admis dans une société civilisée) sur mon pauvre chien, genre boulettes empoisonnées ou coup de chevrotine. Il en est capable… Il est universellement détesté de tout le quartier pour son caractère irascible et pour sa tendance à se croire tout permis tout en interdisant tout aux autres.

Hermione, elle, inconsciente de la tempête qu’elle a provoqué, câline et se fait câliner par les enfants, les yeux mi-clos de plaisir et leurs pattounes emmêlées. Il y a des rires qui fusent, des ronronnements et des yeux pétillants de malice et de tendresse… Un moment de bonheur que le crétin d’à-côté ne peut même pas imaginer. Dommage pour lui…

0 commentaire à “Miss catastrophe”


  1. Aucun commentaire

Laisser un commentaire


Commentaires récents

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne
  • Album : New york
    <b>rue1.jpg</b> <br />
Rejoignez Viadeo, le réseau social professionnel choisi par Agnès Falabrègues et plus de 40 millions de professionnels

Laisse moi mettre des poème... |
Le Dragon de la Rivière |
Tisseurs de Mondes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Nothing to Say
| Au delà des apparences...
| Les Aixclats du coeur